Bonne année. Un regard sur le passé et l’avenir.

Je tiens tout d’abord à vous souhaiter une bonne et heureuse année 2015 ainsi que la santé et le succès.

Le 4 janvier, j’ai eu le plaisir d’accueillir de nouveaux étudiants étrangers sur le campus de Sudbury qui comptaient les 25 premiers étudiants du programme de double grade offert conjointement par la Laurentienne et l’Université de finances et d’économie de la province de Zhejiang en Chine.

Barbara et moi désirons remercier les personnes qui sont venues à notre réception des Fêtes le 7 décembre au 179 de la rue John. Cet événement festif est devenu une tradition appréciée pour notre famille, et nous avons été heureux de recevoir plus de 400 personnes cette année.

Depuis mon dernier blogue, j’ai eu l’occasion de rencontrer des collègues du Département des sciences de la Terre. Malheureusement, les rencontres avec les collègues du Centre d’excellence universitaire et du Programme de formation des sages-femmes ont dû être reportées en raison d’un décès dans ma famille. C’est avec plaisir que j’organiserai de nouveau ces conversations dans les semaines à venir.

Le 19 novembre, l’Université Laurentienne a célébré l’événement final d’une tradition vieille de dix ans qui est l’anniversaire de Margaret Atwood, l’un des auteurs les plus réputés du monde et une chère amie de la Laurentienne. Épaulées par de nombreux collègues du campus, les professeures Susan Glover et Shannon Hengen ont fait un travail remarquable pour organiser ces soirées, et je suis convaincu qu’elles conviendront que la discussion de cette année avec Steve Paikin, le chancelier de l’Université, a été une occasion rêvée de conclure cette magnifique série de rencontres. Nous avons enregistré cet événement afin que tout le monde puisse profiter de la relation spéciale entre Mme Atwood et l’Université Laurentienne. Cliquez ici pour visionner la conversation entre Margaret Atwood et Steve Paikin.

Le 5 décembre, la Laurentienne a eu le privilège d’accueillir son excellence, la lieutenante-gouverneure de l’Ontario, Elizabeth Dowdeswell. Il y a eu une table ronde au Centre pour la vitalité des lacs Vale, à laquelle ont participé de nombreux membres du corps professoral, du personnel et de la population étudiante sur un grand éventail de sujets comme l’environnement, l’apprentissage autochtone, l’architecture et le développement du nord. Cette conversation stimulante et fascinante a duré beaucoup longtemps que prévu et nous espérons que son excellence nous visitera de nouveau afin de poursuivre les discussions.

Un regard sur le passé

2014 a été une année de réalisations considérables en ce qui concerne les diverses aspirations de notre Plan stratégique :

  • Satisfaction et participation de la population étudiante. Le Centre d’excellence universitaire a élargi son soutien à la population étudiante et au corps professoral. Le nouveau Grand Salon ouvre ses portes, les travaux de rénovation dansla Résidence des étudiants célibataires se parachèvent et la construction d’unnouveau Centre étudiant évalué à 10 000 000 $ et proposé par l’Associationgénérale des étudiants est soumise à un référendum et approuvée. Le projet de modernisation du campus de Sudbury a commencé (il comprend de nouvelles constructions ainsi que la modernisation et la rénovation de neuf édifices du campus) et devrait se terminer d’ici décembre 2016.
  • Reconnaissance nationale. Nous nous sommes classés dans les dix premiers rangs du classement du Maclean’s, une amélioration de quatre places, le plus grand saut enregistré parmi les universités canadiennes. Une nouvelle structure facultaire, l’École de l’environnement et deux nouveaux programmes de maîtrise, un en français en sciences infirmières et un autre en relations autochtones, ont été lancés. Le Cadre de soutien à la recherche et le Plan de mise en œuvre de l’expansion des études supérieures ont été développés. Le Centre d’excellence en innovation minière (CEIM) a reçu la plus importante subvention à l’issue du concours de 2014 du programme des Réseaux des centres d’excellence : 15 000 000 sur cinq ans. Nous avons aussi accueilli le congrès de l’Association canadienne des physiciens et ses 500 délégués.
  • Université de choix. La moyenne à l’admission est passée à 82 % par rapport à 79 % en 2009. Nous avons établi de nouveaux partenariats avec le Collège Boréal et le Collège de police de l’Ontario, et conçu la Stratégie d’apprentissage souple et le Plan stratégique du Service des loisirs et des sports des Voyageurs de la Laurentienne.
  • Liaison avec les collectivités. Le ministère de la Formation et des Collèges et Universités a inscrit notre proposition de campus indépendant à Barrie sur la liste restreinte afin de l’examiner officiellement. En outre, la Laurentienne a ouvert une Clinique d’orthophonie et est devenue la première université bilingue désignée en vertu de la Loi sur les services en français de l’Ontario.
  • Excellence organisationnelle. Nous avons amélioré les possibilités de perfectionnement professionnel. L’Association des anciens de l’Université Laurentienne a fait un don de 562 000 $ pour notre nouveau Club universitaire. Nous avons négocié une entente triennale de mandat stratégique avec la Province pour inclure une hausse de 20 % des places aux cycles supérieurs d’ici 2016. Une nouvelle convention collective a été ratifiée avec l’Association des professeurs de l’Université Laurentienne.

Nous avons accueilli de nouveaux membres forts compétents du corps professoral et du personnel, y compris un nombre record de membres autochtones du corps professoral et notre première gestionnaire de l’énergie et de la durabilité de l’environnement, Kati McCartney. Nous avons recruté de nouveaux cadres administratifs supérieurs de grand talent, notamment M. Rui Wang, vice-recteur à la recherche, Gisèle Regimbal, chef de cabinet, Denis Hurtubise, vice-recteur associé à l’enseignement et aux affaires francophones, et Brent Roe, bibliothécaire en chef. Nous avons aussi promu des membres de l’UL à de nouveaux postes stratégiques importants, à savoir Osman Abou-Rabia, doyen de la Faculté des sciences, de génie et d’architecture, Serge Demers, secrétaire général et secrétaire du Sénat, et Tracy MacLeod, dirigeante principale de l’Avancement.  

Un regard sur l’avenir

Des événements importants et de nombreux accomplissements sont prévus en 2015. En effet, nous nous réjouissons à la perspective d’importants développements à divers niveaux :

  • Le 19 janvier, nous accueillerons le nouveau vice-recteur à la recherche, le Dr Rui Wang. Nous nous réjouissons de l’énergie qu’il apportera dans nos activités de recherche. Vous pouvez vous attendre à davantage de soutien pour la recherche grâce à notre nouveau Cadre de soutien à la recherche.
  • Le sous-ministre adjoint de la Formation et des Collèges et Universités a confirmé que la Province publiera en 2015 les résultats de la demande de propositions pour l’expansion majeure de la capacité. Tout comme la Ville de Barrie et les chefs de file communautaires, nous attendons avec impatience l’approbation de notre proposition de campus à Barrie.
  • L’expansion des programmes d’études supérieures continuera. Nous avons augmenté nos inscriptions d’étudiants canadiens aux cycles supérieurs de 408 à 458 ETP depuis 2012. Notre objectif est d’atteindre les 675 ETP en 2018-2019, y compris le futur programme de maîtrise en architecture.
  • Nous continuerons collectivement à améliorer l’engagement du corps professoral et du personnel. D’ici le mois de juin, j’ai l’intention de poursuivre la tournée des départements et écoles que j’ai commencée en avril. Cette fois-ci, je prévois 20 rencontres avec des unités administratives. Les consultations budgétaires se dérouleront en mars et avril pour éclairer le budget de 2015-2016 et le plan financier pluriannuel qui sera présenté au Comité des finances du Conseil le 25 mai. Le sondage Exprimez-vous en 2015 sera effectué en mai. J’espère également que vous viendrez en grand nombre pour rendre hommage à vos collègues en assistant à Rendez-vous de l’UL qui se tiendra le 22 janvier dans le Grand Salon.
  • Sous la direction de M. Denis Hurtubise et du Conseil des programmes en français, nous continuerons de prendre les mesures requises pour remanier l’offre de cours en français afin de mieux répondre aux besoins des étudiants et d’augmenter les inscriptions dans les prochaines années.
  • La modernisation du campus de Sudbury et la deuxième phase de l’École d’architecture s’intensifieront. Nous surveillerons de près l’environnement changeant et les communications internes pendant ces travaux afin de réduire au maximum les perturbations sur le campus.

Je tiens enfin à remercier sincèrement Mme Anne-Marie Mawhiney pour ses contributions exceptionnelles à titre de membre de l’Équipe de gestion depuis l’automne 2010. Grâce à son leadership, l’Université a établi le Plan stratégique de 2012-2017, lancé le sondage Exprimez-vous sur l’engagement du corps professoral et du personnel, et mis à jour les politiques et le programme d’orientation du Conseil des gouverneurs. Elle a assumé avec brio les fonctions par intérim de secrétaire de l’Université et de vice-rectrice à la recherche, et influencé le Cadre de soutien à la recherche présenté au Conseil en avril dernier. Ses conseils judicieux et sa mémoire organisationnelle me manqueront. Après ses congés administratif et sabbatique, elle reprendra ses fonctions de professeure titulaire à l’École de santé dans les milieux ruraux et du nord.

Comme d’habitude, je suis heureux de recevoir vos commentaires et vos questions touchant les sujets abordés dans mes blogues ou autres. Mon adresse électronique est dominicgiroux@laurentienne.ca. Vous pouvez aussi vous joindre aux 8 600 personnes qui me suivent sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

 

Merci, Thank You, Miigwech.